L’histoire du château de Gézaincourt

L’histoire de notre château commence bien avant sa construction datant des années 1844 à 1848. Il faut remonter à l’an 1605, quand Marie de Bremen, Dame de Gézaincourt donna à son cousin Charles de Rambures, gouverneur de Doullens, sa terre et ses dépendances avec en échange l’ordre  «  de luy bastir à Gézaincourt une maison pour sa retraite, avec fossez, accomodée de jardins même d’agréments ». Le Manoir de Gézaincourt fût construit.

La propriété passa ensuite à la famille des Fouquesolles, puis aux héritiers de la seigneurie de Bourdon dont Françoise Blin de Bourdon, demoiselle de Gézaincourt, qui deviendra Mère Saint Joseph, cofondatrice avec Julie Billiart (canonisée par le pape Paul VI) et 2ème supérieure générale des Sœurs De Notre Dame De Namur et qui transmit le domaine à son frère  Alexandre Blin de Bourdon qui fut maire d’Amiens en 1816, préfet de l’Oise, député de la Somme et préfet du Pas-de-Calais et qui maria sa fille aînée à Bon Albert Benoît Louis Lallart de Lebucquière à qui la propriété de Gézaincourt fut octroyée.

Marie de Bremen, Dame de Gézaincourt
Louis Lallart de Lebucquière

Louis Lallart de Lebucquière remplaça le vieux manoir par le château actuel de style Directoire, Second Empire. Il fit bâtir accolant au château,  une chapelle de style ogival gothique du 13ème siècle, inaugurée en 1848 par l’évêque d’Amiens. Mr Lallart de Lebucquière se servit des plans et dessins donnés par Mr Jean-Baptiste Lassus, célèbre architecte du Gouvernement et restaurateur de Notre Dame de Paris.
Elle survécu sans dommages à l’occupation allemande mais  fut malheureusement détruite en 1949 par la Coopérative Centrale du Personnel des Mines  de Beaumont-en-Artois.

En 1936 le château passa aux mains de Mr de Vésian. Aprèsle décès de ce dernier, sa veuve vendit en 1947 le château aux Houilleries Nationales du Nord et du Pas de Calais pour ses œuvres sociales « colonies de vacances » qui feront combler l’étang devant le château. Il devint ensuite la propriété de la CAF de Valenciennes avec toujours comme but les colonies de vacances.

Armoiries du fronton :

  • Armoiries du vicomte Blin de Bourdon : D’argent aux trois trèfles de sable, placés 2 et 1 accompagnés de trois merlettes de sable rengées en chef.
  • Armoiries de Bon, Albert, Benoît Louis Lallart de Lebucquière : D’or accompagné de trois étoiles de sable rangées de face et d’un croissant de sable en pointe.